Peut-être avez-vous entendu ou lu ces derniers jours dans les médias qu’une icône orthodoxe datant de 500 ans représentant Le Christ sur un trône (photo), dérobée dans l’église d’Antiphonitis pendant l’invasion turque de 1974, allait retrouver sa patrie d’origine. En 2014, l’Église chypriote avait repéré l’icône lors d’une vente aux enchères en Suisse. La police avait saisit l’œuvre et après huit ans de démarches elle va enfin être restituée aux autorités ecclésiastiques de l’île. Cette histoire met en lumière un événement trop méconnu des Européens. La destruction du patrimoine culturel et religieux chypriote dans la partie nord de l’île sous occupation turque depuis l’invasion de 1974. Cette destruction méthodique et organisée par les autorités turques d’occupation a eu des conséquences désastreuses. 500 églises ont été pillées et vandalisées, dont au moins 55 ont été transformées en mosquées. 50 autres églises et monastères sont utilisés comme étables, magasins, auberges ou bien ont été démolies, comme St Catherine à Gérani, ou Panayia Avgaside à Milia. Environ 20 000 icônes et autres objets du culte ont été volés, des dizaines de fresques et de mosaïques ont été morcelées et vendues à l’étranger tandis que d’autres sont détruites à jamais. Ce saccage culturel et religieux est le résultat d’une occupation illégale condamnée par l’ONU. En dépit de ce double crime, l’Union européenne n’a pas cru bon de mettre fin aux négociations d’adhésion de la Turquie à l’Europe alors même qu’elle occupe illégalement et pille le territoire de l’un de ses États membres !!!