Ils ne lui ont pas laissé le choix. Les Européens ont été pusillanimes. Ils n’ont pas compris le sens de l’histoire. Ils n’ont pas vu que la neutralisation de l’Ukraine était la condition sine qua non pour déjouer le piège commun des États-Unis et de la Chine. Notre blog est né de la volonté d’alerter les Européens sur le nouveau paradigme géopolitique qui allait faire de notre continent le théâtre de l’affrontement entre Pékin et Washington. Il vous suffit de relire nos article depuis le début. Dès le 22 novembre 2020 nous prévenions que l’Europe allait devenir le terrain de jeu de la nouvelle guerre froide (1). Nous avons ensuite enchaîné les avertissements. En vain. Désormais nous sommes devant l’abîme. Non, en vérité nous avons commencé notre chute. Dès lors que Vladimir Poutine a succombé à la tentation (2), il est tombé dans le piège qui lui était tendu par les États-Unis et la Chine entraînant avec lui toute l’Europe (3). Vladimir Poutine ne se contentera pas des territoires ridicules formés par les républiques autoproclamées de Lougansk et Donetsk. Il s’emparera de la totalité des deux régions ce qui provoquera un conflit avec l’armée ukrainienne. Et après ? Toutes les hypothèses sont sur la table car toutes les provocations deviendront possibles. Comptez sur les États-Unis et la Chine pour jeter de l’huile sur le feu. Sans oublier la Turquie. Je dois avouer que nous sommes las de prêcher dans le désert. Nous sommes las de contempler la médiocrité des hommes politiques européens. Nous sommes las d’observer la passivité des opinions publiques européennes qui se laissent mener à l’abattoir sans réagir. Notre ambition, sans doute trop prétentieuse, était d’éviter la catastrophe. La catastrophe est là.

Laurent Dayona

(1) https://europarabellum.com/2020/11/22/leurope-terrain-de-jeu-de-la-nouvelle-guerre-froide/

(2) https://europarabellum.com/2022/01/24/pourvu-que-ca-dure/

(3) https://europarabellum.com/2021/11/09/leurope-nechappera-pas-a-lemprise-sino-americaine-qui-provoquera-un-conflit-sur-son-sol/