Dans la nuit de dimanche à lundi l’Élysée a publié un communiqué (photo) dans lequel il est précisé qu’Emmanuel Macron avait « proposé qu’un sommet puisse se tenir entre le président Biden et le président Poutine, puis avec toutes les parties prenantes, sur la sécurité et la stabilité stratégique ». En apprenant cela mon sang n’a fait qu’un tour. Quelle trahison, quelle honte. Comment un président français qui ne cesse de se présenter sur l’air de « plus Européen que moi tu meurs » pouvait ainsi ridiculiser l’ensemble de notre continent ? Cet infâme communiqué de l’Élysée revient à placer la sécurité des Européens entre les mains d’une puissance étrangère, en l’occurence les USA, dirigée par un président sénile. Ce communiqué fait des Européens les spectateurs impuissants de leur avenir. Et tout ça parce que le président français et le chancelier allemand n’ont pas eu le courage de s’émanciper de la tutelle américaine pour négocier directement avec le président russe en lui faisant des propositions audacieuses (1). Ils préfèrent placer leur destin entre les mains de leur maître américain pour discuter du sort de tous les Européens. Une soumission qui les rends indignes de se prétendre pro-Européens. Le 21 février 2022 restera comme le jour où Emmanuel Macron a trahi. Qu’on ne vienne plus me parler d’Emmanuel Macron avec ses prétendues prétentions de politique européenne de défense autonome. Cet homme n’est qu’un charlatan, un bateleur de foire, un illusionniste. Nous sommes très loin de ce qu’il aurait fallu faire (1). Et maintenant ? Il ne reste plus que nos larmes pour pleurer. Chinois et Américains vont transformer l’Europe en un vaste champ de bataille. L’Ukraine ne sera que le premier domino de ce bras de fer sino-américain dont notre continent sera l’épicentre. Et ce domino ne sera même pas le plus sanglant. Nous pouvons nous attendre au pire dans les années à venir. Il est consternant de voir tous les médias applaudir la négociation, le renoncement serait plus juste, d’Emmanuel Macron. Les mêmes qui m’insultaient en me traitant de munichois car j’estimais qu’il était idiot de vouloir entrer en guerre contre la Russie pour imposer l’Ukraine dans l’OTAN ne trouvent rien à redire au fait de remettre leur sort entre les mains d’un gâteux étranger de 78 ans. Les munichois se sont eux et tout comme leurs ancêtres ils auront le déshonneur et la guerre.

Laurent Dayona

(1) https://europarabellum.com/2022/01/26/crise-ukrainienne-ce-quemmanuel-macron-et-olaf-scholz-devraient-faire/