Il est beaucoup trop tôt pour savoir si le déplacement du président français a Moscou peut enclencher une désescalade. Les deux dirigeants n’ont rien dit des solutions envisageables pour arriver à une issue diplomatique acceptables par toutes les parties. En revanche, les téléspectateurs français auront pu entendre de la bouche de Vladimir Poutine un exposé clair de la situation qui tranche radicalement avec ce qu’ils peuvent entendre à longueur de journée. C’est toujours cela de positif.