Ceux qui ne veulent pas comprendre le ridicule des sanctions que l’Europe envisage de prendre contre la Biélorussie feraient bien de méditer sur le tweet ci-dessous. Tant que l’Europe sera le caniche des États-Unis et ne se comportera pas comme une entité indépendante défendant, non pas les intérêts stratégiques de Washington mais les siens, alors Vladimir Poutine se refusera de sacrifier l’autocrate de Minsk qui lui donne la garantie que la Biélorussie ne basculera pas dans l’OTAN. Dans ces conditions, les sanctions que s’apprête à prendre Bruxelles seront sans doute médiatisées mais équivaudront à pisser dans un violon. Comme d’habitude. Et Alexandre Loukachenko pourra poursuivre en toute impunité ses actions de déstabilisation contre les pays européens (*).

Laurent Dayona

(*) https://europarabellum.com/2021/09/29/les-ennemis-de-leurope-ouvrent-les-vannes-de-limmigration-clandestine/