Après Jean-François Mancel et Thierry Mariani (ce dernier n’ayant vraisemblablement pas apprécié mon article à son sujet (*) a décidé de me bloquer sur Twitter 😏) je poursuis le tour de la galaxie française des amis de l’Azerbaïdjan. Ancien sénateur, André Villiers est depuis le 21 juin 2017 le député de la 2e circonscription de l’Yonne. Membre très actif de l’Association des amis de l’Azerbaïdjan, on retrouve son nom dans une enquête du journal « Le Monde » sur ce que le quotidien a nommé la « diplomatie du caviar » (**) et où l’on peut lire que « Depuis 2011, l’élu Union des démocrates et indépendants (UDI) est régulièrement invité en Azerbaïdjan, que ce soit pour le « forum humanitaire » de Bakou ou pour le festival international du vin de Gandja. Voyages, investissements et cadeaux luxueux constituent les outils typiques de la « diplomatie du caviar », une stratégie d’influence de l’Azerbaïdjan pour promouvoir son image auprès des pays étrangers, originellement grâce à ce mets de la Caspienne ». On retrouve également dans cet article du Monde les noms de Thierry Mariani et Jean-François Mancel. André Villiers appartient au conseil d’administration de l’Association des Amis de l’Azerbaïdjan tout comme Thierry Mariani et dont le fondateur n’est autre que l’ancien député Les Républicains (LR) Jean-François Mancel. C’est donc logiquement que l’on retrouve monsieur André Villiers à la barre d’un tribunal en 2017 quand l’Azerbaïdjan avait attaqué la journaliste Élise Lucet en diffamation pour avoir qualifié l’État de « dictature féroce » dans son émission de France 2 « Cash investigation ». Le député n’avait pas hésité à dire tout le bien qu’il pensait du régime azerbaïdjanais tout comme… Jean-François Mancel (***). L’Azerbaïdjan régulièrement mis en cause par les organisations des Droits de l’Homme et classée par Reporters Sans Frontières à la 163e place sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse !!! Voilà le genre de régime que défendent les membres de l’Association des Amis de l’Azerbaïdjan. Mais doit-on s’en étonner lorsqu’on sait qu’André Villiers félicita Ilhan Alyev pour sa réélection en 2013 en dépit des critiques de l’OSCE qui avait dénoncé de nombreuses irrégularités durant le scrutin ? Faut-il s’en étonner lorsqu’on découvre qu’en avril 2014 il n’hésita pas à déclarer dans un entretien au « Moniteur du commerce internationale » (****) que l’Azerbaïdjan est « est un des meilleurs exemples de tolérance dans le monde ». Il faut oser n’est-ce pas ? Notons que le tribunal français débouta l’Azerbaïdjan de sa plainte en la qualifiant d’irrecevable. Et oui messieurs, Paris n’est pas encore Bakou. Les journalistes et les opposants politiques ne croupissent pas dans les geôles de l’État. Mais André Villiers est également vice-président du groupe d’amitié entre la France et l’Azerbaïdjan à l’Assemblée nationale où il n’hésite pas à qualifier le Haut-Karabakh de « province autoproclamée ». Je ne peux qu’inviter ce député à améliorer sa connaissance de l’histoire de cette région afin d’éviter de proférer des énormités qui ont davantage leur place dans la bouche d’un autocrate mal dégrossi à Bakou que dans celle d’un représentant de la république française. (*****)

Laurent Dayona

(*) https://europarabellum.wordpress.com/2021/05/18/pourquoi-il-me-serait-impossible-de-voter-pour-thierry-mariani/

(**) https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/09/05/diplomatie-du-caviar-les-echanges-de-bons-procedes-entre-l-azerbaidjan-et-les-elus-francais_5181230_4355770.html#TJ3KuPbhp0gC6LAt.99

(***) https://europarabellum.wordpress.com/2020/11/07/sachez-le/

(****) https://www.lemoci.com/wp-content/uploads/2014/06/Publiscopie-Azerbaidjan-2014.pdf

(*****) À ce sujet relire l’article sur Thierry Mariani dans lequel je reviens sur l’histoire de cette région arménienne.