On accuse souvent les personnes qui manifestent contre le pass sanitaire d’être des complotistes. Pourquoi pas. Mais encore faudrait-il que ceux qui les accusent soient un tant soit peu cohérents. Ce que j’ai pu lire ce matin dans Le Figaro ne risque pas de calmer le scepticisme de ces opposants du samedi. Dans ce qu’il veut être une démonstration implacable en faveur de la vaccination le journaliste Vincent Bordenave trace un parallèle entre la situation sanitaire de cet été et celle du printemps dernier. Ainsi écrit-il qu’en « mars 21, quand l’incidence était comparable avec celle d’aujourd’hui, 1400 personnes étaient hospitalisées quotidiennement dont 325 en soin critique et il y avait près de 300 décès chaque jour ». Un peu plus haut il avait rappelé les chiffres de cet été soit « 650 personnes admises quotidiennement, dont 150 en soin critique et (…) 50 morts par jour en ce moment ». La démonstration de l’efficacité du vaccin semble imparable. Sauf…. Sauf que plus loin on peut lire ceci : « L’équipe de Vittoria Colizza, épidémiologiste à l’Inserm, a publié le 13 juillet différents scénarios concernant l’impact d’un variant Delta sur les hospitalisations. Au vu de la couverture vaccinale prévue à la fin de l’été et de la circulation actuelle du virus selon ces modèles, les hospitalisations devraient continuer à augmenter jusqu’à la première semaine de septembre et atteindre un pic de 1500 hospitalisations quotidiennes (*) pour ensuite redescendre ». Alors là je ne comprends plus rien. Car à cela vient s’ajouter un autre fait troublant. En mars 2021 à peine 4 % des Français (**) avaient reçu les deux doses du vaccin contre 10 % en avril (*), 56 % aujourd’hui selon le journaliste du Figaro et 70 % au 1er septembre selon les projections officielles. Dans ces conditions si nous devions avoir en septembre le même nombre de personnes hospitalisées qu’en mars nous sommes en droit de nous poser légitimement la question : à quoi sert le vaccin ?

Laurent Dayona

(*) Contre près de 1900 hospitalisations quotidiennes au plus fort de la 3ème vague en avril 2021. https://www.ladepeche.fr/2021/04/22/situation-sanitaire-en-france-le-pic-de-la-troisieme-vague-semble-derriere-nous-selon-jean-castex-9504090.php

(**) https://www.sciencesetavenir.fr/sante/en-courbes-covid-19-les-taux-de-vaccination-par-region-au-17-mars_152615