Si j’étais électeur dans la région Provence-Alpes-Côtes d’Azur, il me serait impossible de voter en faveur de la liste Rassemblement national conduite par Thierry Mariani. À l’image de Jean-François Mancel (1) ce monsieur est un fervent partisan de l’Azerbaïdjan dans le conflit qui l’oppose à l’Arménie sur la question du Haut-Karabakh. Cette position est pour moi rédhibitoire. On ne peut pas à la fois déclarer vouloir combattre l’islamisation de son pays et de l’autre prendre fait et cause pour l’islamisation d’une terre chrétienne. C’est en quelque sorte la position inverse du président français qui favorise l’islamisation de son pays mais qui déclare soutenir l’Arménie. Ces deux hommes sont inconséquents.

Je ne parle pas ici des terres occupées à tort par les Arméniens et qui constituaient une sorte de glacis autour du Haut-Karabakh. Ces terres appartiennent à l’Azerbaïdjan. Mais je parle de cette terre chrétienne depuis des millénaires et arbitrairement donnée à Bakou en 1921 selon le caprice du grand démocrate Joseph Staline bien que celle-ci soit peuplée alors à…. 94 % d’Arméniens. Un peu à l’image de ce qui s’est passé avec la Crimée. Dans ces conditions entendre monsieur Mariani déclarer sur le plateau de BFMTV le 03 mai 2021 « Vous savez ce que c’est le Karabakh ? C’est l’Alsace-Lorraine entre la France et l’Allemagne » est pour le moins un travestissement de l’histoire. 

Ce que monsieur Mariani ignore peut-être c’est que cette région est intégrée au royaume d’Arménie dès le IV ème siècle AV-JC !!! Ce qu’il ignore peut-être c’est qu’au premier siècle AV-JC le roi arménien Tigran II le Grand avait bâti une ville à son nom dans la partie est du Haut-Karabakh. À partie du IV ème siècle AP-JC le christianisme va s’épanouir dans ce territoire et la première école arménienne va y être fondée dans l’enceinte du monastère d’Amaras, par Mesrop Mashtots, l’inventeur de l’alphabet arménien. Tout au long des siècles en dépit des luttes d’influences entre les grandes puissances (Russie, Turquie, Perse) ce territoire réussira toujours à sauvegarder son identité chrétienne, sa langue et sa culture arménienne. Toujours monsieur Mariani. 

C’est cette permanence qui est aujourd’hui menacée par l’Azerbaïdjan et son président Ilham Aliyev qui vient de dévoiler son projet de construire une mosquée dans la vieille citadelle médiévale de Chouchi, capitale culturelle et spirituelle de la résistance arménienne aux XVIII ème et XIX ème siècles contre les envahisseurs Ottomans et Perses. Tout un programme. Et pour enfoncer le clou, l’autocrate de Bakou devrait recevoir la visite à Chouchi le 28 mai prochain de…. Recep Tayyip Erdogan. Qui mieux que celui qui a transformé la basilique Sainte Sophie de Constantinople en mosquée pour apprécier à sa juste valeur le nettoyage ethnique et culturel au Haut-Karabakh ? Dans ces conditions voter pour une personne qui prétend défendre notre civilisation sur le sol de France mais qui l’abandonne aux mains de nos ennemis dans le Caucase m’est catégoriquement impossible.

Laurent Dayona

(1)